L'actualité de l'automobile d'exception, de sport et de collection, d'hier et d'aujourd'hui
<< per la linea e il rombo del motore >>


30 août 2012

Lotus Elise S : 0-240 km/h par Motorsport

Vidéo à bord de la nouvelle Lotus Elise S, équipé d'un nouveau 4 cylindres Toyota compresseur développant 217 chevaux, pour un 0 à 240 km/h.

Moteur : 4 en ligne Toyota compresseur
Cylindrée : 1 798 cm3
Puissance maxi : 217 cv à 6 800 tr/min
Couple maxi : 25,5 mkg à 4 600 tr/min
Prix : 47 850 euros



23 août 2012

Toyota Racing aux 24 Heures du Mans 2012

Au cours d'une décennie s'est écoulée depuis la dernière participation de Toyota aux 24 Heures du Mans avec la TS020 signé par André De Cortanze. Toyota Racing a fait son retour en 2012 pour participer à la 80e édition de la course mancelle légendaire avec la Toyota TS030 HYBRID. Voici la vidéo exclusive sous forme de documentaire avec des interviews de pilotes Anthony Davidson et Alex Wurz, couplées avec des images de course pendant les 24 Heures. L'HYBRID TS030 sera de retour sur la piste pour les 6 Heures de Silverstone le 26 Août.










Photos credit @ Sebastien Gaudin

20 août 2012

BMW M : Anniversaire des 40 ans de BMW Motorsport sur le circuit du Nurburgring

Après Le Mans Classic 2012 ( http://www.automotivpress.com/2012/07/le-mans-classic-2012-bmw-pour-cette.html ), BMW a fêté au Nurburgring les 40 ans de sa filiale sportive Motorsport les 11 et 12 août dernier, profitant d'être partenaire du Oldtimer Grand Prix.
Un paddock de 1000m² et les plus beaux exemplaires de BMW M comme les BMW M1 groupe 4 et Procar, BMW 320 Groupe 5, BMW M3 Groupe A (1987),  BMW 320i STW (1995)...

Une vidéo retrace l'histoire de BMW M né en 1972 : http://www.automotivpress.com/2012/08/40-ans-de-m-power-par-bmw-video.html .

BMW au Oldtimer grand Prix - 40 ans de BMW M




BMW 320 Group 5 (1977) en caméra embarquée


BMW M1 Procar en caméra embarquée













18 août 2012

McLaren X-1 : concours d'élégance de Pebble Beach 2012

Le département "Special Operation" de McLaren a réalisé sur le base de la MP4-12C, la X-1, exemplaire unique d'une sportive néo-rétro classique au design intemporelle, pour le compte d'un client asiatique.

Paul Mackenzie, directeur du programme, nous raconte le génèse du projet : "Un de nos clients, qui a déjà possédé une McLaren F1, une Mercedes-Benz SLR McLaren et maintenant une MP4-12C, voulait une voiture unique, faite selon ses critères. La conversation a commencé avec notre président exécutif Dennis Ron il y a presque trois ans. C'était avant même que la MP4-12C soit lancée. Celle-ci constituait donc une base de discussion idéale et a permis, lors d'un développement conjoint, de conserver toutes les capacités techniques de la MP4-12C. Mais elles ont été enveloppées dans un corps unique qui reflète ses goûts et sa personnalité. [...] La X-1 Concept devait emprunter des indices à des voitures anciennes (Facel Vega 1961, Chrysler D'Élégance Ghia 1953, une Buick Electra 1959, une Mercedes-Benz 540K 1939 et... une Citroën SM 1971), mais aussi une horloge Jaeger LeCoultre, une remorque Airstream, un stylo Montblanc Thomas Mann, un piano à queue et une aubergine !"

Les roues arrière carénées avec leurs protections déployantes ont fait l'objet d'un développement spécifique pour inventer un nouveau type de charnière afin de pouvoir intervenir techniquement. Seule la vitre surplombant le moteur en vitrine a été repris de la MP4-12C, toutes les autres pièces sont spécifiques car la taille de la voiture est différente de la MP4-12C, avec 10 cm de plus en longueur et 19 cm en largeur.

Faisant largement appel à la fibre de carbone pour la carrosserie, la X-1 l'utilise différemment à l'intérieur avec un tressage ajoutant un fil titane afin d'ajouter un effet 3D. L'habitacle est tendu de cuir Nappa Harissa Red tandis que les compteurs sont en aluminium revêtus de nickel. Moteur et transmission ont été reprise de la MP4-12C. Homologuée pour la route, la X-1 a déjà parcouru plus de 1 000 kilomètres d'essais avant d'être totalement démontée et révisée avant Pebble Beach.


















Sources : McLaren Automotive

16 août 2012

40 ans de M Power par BMW : vidéo anniversaire

Depuis la BMW 3.0 CSL Coupé, le département de BMW Motorsport a produit des autos au tempéraments et qualités affirmées qui ont su conquérir le cœur des amateurs... A commencer par la M1.



15 août 2012

McLaren MP4-12C : de Woking à Monaco en traversant la France

10 journalistes conviés à se partager les 5 MP4-12C mises à disposition par McLaren pour relier Woking à Monaco via les belles routes françaises.





Toyota GT86 vs Nissan 370Z vs Porsche Cayman S : comparatif vidéo par Chris Harris

200 cv est ce suffisant contre une Nissan 370Z ou Porsche Cayman d'occasion. Chris Harris nous donne une réponse...



12 août 2012

24 Heures de Spa 2012 : Audi Team WRT

Un an après un premier succès historique aux 24 Heures de Spa 2011, Audi est parvenu à conserver son titre lors de l'édition 2012 du double tour d'horloge des Ardennes. Un honneur qui est cette fois revenu à l'Audi Sport Performance Cars Team, c'est à dire l'équipe Phoenix dirigée par Ernst Moser. Jusqu'à une heure de l'arrivée, la lutte a fait rage entre l'Audi R8 LMS ultra de René Rast, Frank Stippler et Andrea Piccini et la #1 de l'Audi Sport Team WRT pilotée par Stéphane Ortelli, Christopher Mies et Christopher Haase. Mais une crevaison de l'Audi "belge", puis une pénalité pour avoir coupé la ligne blanche à l'entrée de la voie des stands figeaient définitivement les positions et le trio Rast-Stippler-Piccini inscrivait pour la première fois son nom au palmarès d'une épreuve devenue la référence des épreuves de Grand Tourisme.

Pour la marque aux anneaux, ce doublé obtenu alors que 66 voitures et 12 marques différentes étaient au départ est un formidable aboutissement venant confirmer la suprématie d'Audi sur les courses d'endurance en Europe : après les 24 Heures du Nürburgring, où les R8 LMS ultra avaient déjà signé un doublé, et après le triplé des 24 Heures du Mans, Audi s'adjuge sa troisième victoire dans un double tour d'horloge majeur en 71 jours. Impressionnant !

Les deux autres voitures des équipes Audi Sport Team WRT et Audi Sport Team Phoenix n'ont pas connu la même réussite. Alors en lutte pour la troisième place, la #2 pilotée par Edward Sandström, Laurens Vanthoor et Marco Bonanomi terminait sa course au sommet du Raidillon après une violente sortie du Suédois, heureusement indemne. Quant à l'autre voiture de l'équipe Phoenix, pilotée par les multiples vainqueurs du Mans Tom Kristensen, André Lotterer et Marcel Fässler, elle avait perdu tout espoir peu après la première heure de course lorsque l'Allemand s'était fait percuter par un concurrent maladroit traversant la piste pour rentrer dans la voie des stands. Repoussé en 63e position, à 11 tours des leaders, le trio a livré une prestation cinq étoiles pour remonter jusqu'à la 6e place finale, à 8 tours seulement.
"Je suis très heureux de voir Audi gagner pour la deuxième fois ces Total 24 Hours of Spa", déclarait J.G. Mal-Voy, le Président du Belgian Audi Club. "Ce n'est certes pas une voiture portant nos couleurs qui l'a emporté, mais c'est une monture frappée des quatre anneaux et c'est bien là l'essentiel. La course s'est jouée sur quelques détails et je voudrais féliciter les deux équipes pour la prestation qu'elles ont livrée. Ce fut une très belle édition des 24 Heures ! Ce résultat nous permet en outre de combler une partie de l'écart qui nous séparait des leaders de la Blancpain Endurance Series puisque nous avons marqué plus de points que la BMW du Marc VDS Racing. La fin de saison sera palpitante ! "

Vidéo de 47 min sur la course du Team WRT


9 août 2012

Mazda MX-5 Super 20 Concept vs Lotus Elan 1967 : comparatif en vidéo

Car & Driver compare le concept Mazda MX-5 Super 20 et la Lotus Elan 1967, inspiratrice des géniteurs de la Miata.



7 août 2012

Porsche Museum Secrets

Le musée Porsche à Stuttgart affiche une richesse rare de modèle qui ont façonné l'entreprise depuis 1948. Cependant, il y a plus...

...Une large collection de voitures très spéciales et importantes qui appartiennent au Musée, qui, jusqu'à présent, était restés cachés du grand public. Récemment, un nouvel espace de stockage a été trouvé pour contenir toutes ces voitures leur permettant d'être entretenu.

911E19, 959 V8, 928 cabriolet, 908 ph2... Lada Samara !... les voici en vidéo :

Partie 1


Partie 2


3 août 2012

Lamborghini Aventador Oakley Design LP760-2 : essai vidéo par Option Auto

Option Auto essai sur le circuit technique de Chambley, l'un des 5 exemplaires de la Lamborghini Aventador Oakley Design LP760-2.
Principale évolution de cette série ultra limitée, la suppression de la motricité-traction sur le train avant, cette version redevient une propulsion. Agrémentée de jantes plus légères (-4 kg chacune), d’éléments en carbone, le gain de poids est de 125 kg. L'auto affiche donc des performances en hausse par rapport à la version de série, l'Aventador LP700-4, car le moteur gagne 62 cv, suspension et géométrie revues, échappement modifié :
- V12 atmosphérique de 762 cv - 79 mkg à 5 500 tr/mn
- 0 à 100 km/h en 2.9sec
- Vmax 371 km/h
- Poids 1 439 kg
- Prix 315 000 euro



2 août 2012

Ferrari F12 Berlinetta : essai vidéo par Evo

Nous l'attendions, voici l'essai vidéo d'Evo de la dernière née de Maranello, la F12 Berlinetta, avec pour référence la F599 GTO.
Rappelons que Ferrari insiste sur le fait que la F12 Berlinetta remplace la F599 GTB Fiorano. Une future version améliorée de la F12 viendra bientôt remplacer la F599 GTO.



BAC Mono : vidéo en caméra embarquée avec Chris Harris

Chris Harris a pris le volant de la BAC Mono sur piste humide. Il faut tout sont talent pour tirer la quintessence de cette Formule 3 routière anglaise.

Rappel des caractéristiques de l'engin :
- moteur en position centrale, un 4 cyl 2.3L Cosworth développe 280 cv
- boite de vitesse séquentielle Hewland HTR avec palettes au volant
- suspensions à double triangulation avec amortisseurs spécifiques développées par Sachs Racing avec des barres anti roulis réglables
- freins à disques percés et ventilés de 295 mm de diamètre pincés par des étriers à 4 pistons sur les 4 roues
- roues alu de 17 pouces (OZ Racing noir ou alu) sontt chaussées en 205/40 R 17 et 245/40 R 17
- coque en fibre de carbone, matériaux composites répondant aux normes FIA (homologuée par la fédération)
- poids de 540 kg et rapport poids/puissance de 1,92 kg/ch (dans sa version standard)
- différentiel à glissement limité monté d’origine

Dans sa version non optimisée avec le moteur Cosworth en version 280 cv à 7700 tr/min, 280 Nm à 6000 tr/min, la Mono est annoncée avec une Vmax de 275 km/h mais surtout un 0 à 100 km/h d’à peine 2.8 secondes et le 0 à 160 km/h est accompli en 6.7 secondes.



1 août 2012

OAK Racing aux 24 Heures du Mans 2012

La 80ème édition des 24 Heures du Mans n'allait pas être de tout repos pour l'équipe OAK Racing. Engageant trois autos, la n°15 en LMP1, et les n°24 à moteur Judd et n°35 à moteur Nissan, les qualifications s'annoncent bien en terme de performances. La n°24 est 2ème en LMP2 et la n°35 est 7ème, quand à la LMP1 elle se classe 12ème au général. Mais l'accident de Guillaume Moreau va ternir le moral de l'équipe. Il touche violemment la mur et ne pourra courir l'épreuve mancelle. C'est Frank Montagny qui le remplace ai pied levé.
La course va s'avérer délicate malgré les performances des LMP2 construites par Onroak Automotive (filiale de OAK) pour Morgan. En tête de sa catégorie la n°24 va abandonner après 10h de course sur pression d'huile. Quand à la LMP1, elle cassait son moteur au 2/3 de la course.
Des soucis électroniques ont privé la LMP2 n°35 du podium de sa catégorie, se classant 14ème au général.

Jacques Nicolet, propriétaire de OAK Racing, confiait à Gilles Gaignault pour Autonewsinfo.com :
« La nuit nous a été fatale. Je suis parti me coucher, nous étions premiers des LMP2 avec la 24, la 35 était bien placée, et la 15 roulait. Lorsque je me suis réveillé la Morgan LMP2 2012 n°24 avait abandonné et le moteur de la OAK-Pescarolo-Judd n°15 montrait des signes de faiblesse avant que finalement la voiture n’abandonne quelques minutes plus tard. La Morgan-Nissan n°35 a connu quatre crevaisons consécutives et on a du changer tout l’électronique Une chose est certaine notre équipe n’a rien à se reprocher. Les voitures avaient été magnifiquement préparées. Il y avait une grande motivation de la part de tous les membres du Team pour bien faire les choses. Nous avons quand même réussi à montrer la performance de nos autos, malheureusement la fiabilité moteur nous a fait cruellement défaut. Nous allons devoir faire des choix stratégiques. Nous sommes déjà tournés vers le futur. »

Vidéo des 24 Heures du Mans de l'équipe OAK Racing

la LMP2 n°24 Morgan-Judd



La LMP1 n°15 Perscarolo-Judd


La LMP2 n°35 Morgan-Nissan

La LMP2 n°24 que pilote Jacque Nicolet, le boss de l'équipe




Guillaume Moreau aux essais avant son accident

L'accident de Guillaume Moreau aux essais

L'herbe synthétique est muillée, l'auto part en traversant la piste



La LMP2 n°35 a connu des soucis électroniques et des crevaisons







Jacque Nicollet, le boss, est déçu et soucieux

La Morgan n°35 finira à la 14ème place

Crédit photos Sébastien Gaudin @SebLM72

Classement :
14. #35 Morgan - H Hansson/Leinders/Martin - LMP2 - 341 tours (+ 37 tours vs vainqueur)

Abandons :
40. #15 OAK - Montagny/Kraihamer/Baguette - LMP1 - 219 tours (moteur)
47. #24 Morgan - Nicolet/Lahaye/Pla - LMP2 - 139 tours (pression huile)